Les guerres de Mithridate


3 min lu

Alors que le bassin méditerranéen entier semble accepter la domination romaine, le royaume du Pont, jusque là allié de Rome, présente une menace à l'Orient.

Conquérant, Mithridate VI Eupator s'empare entre - 110 et - 107 du Bosphore Cimmérien (la Crimée), puis il s'allie avec Nicomède III, roi de Bythinie pour dépecer la Paphlagonie. Vers - 100, Mithridate envahit la Cappadoce dont le roi le roi Ariarathe VII trouve la mort. Il est remplacé par le propre fils de Mithridate. C'est alors que le Sénat romain intervient et exige que Mithridate et Nicomède évacuent la Paphlagonie et la Cappadoce, les deux rois s'exécutent et un noble perse, Ariobarzane monte sur le trône de Cappadoce. Le roi du Pont dispose d'une armée de 250 000 fantassins, 50 000 cavaliers et des chars à faux. Il recrue des Sarmates, s'allie avec Tigrane, le roi d'Arménie, son gendre, se procure des navires et des pilotes en Egypte et en Syrie. Mithridate soutient les opposants qui renversent le roi Ariobarzane et en - 91, fait de même avec Socrates qui chasse son frère Nicomède IV de Bythinie. Le Sénat envoie 3 délégués conduits par Aquillius pour faire "coopérer" Mithridate au rétablissement des deux rois. Mithridate est encore l'ami du peuple romain.

Selon Florus, Aquillius incite Nicomède à entrer en guerre contre Mithridate pour pouvoir rembourser ses dettes vis à vis de Rome en pillant le royaume du Pont. Ainsi, Nicomède attaque Mithridate à l'ouest, ce dernier se plaint auprès d'Aquillius et lui demande de faire cesser cette agression. Le Romain ne fait rien et gagne du temps. Mithridate alors envahit la Cappadoce et remplace Ariobarzane. Aquilius doit contenir Mithridate avec des forces romaines insuffisantes. Cassius, le prêteur en charge de l'Asie et Oppius, le proconsul de Cilicie commandent quelques troupes. Une attaque triple est programmée contre Mithridate : 

  • Aquillius soutient l'attaque de Nicomède à partir de l'ouest.
  • Cassius attaque au sud en passant par la Galatie. 
  • Oppius soumettra la Cappadoce à l'est.  

Ce plan va tourner au désastre. L'armée de Nicomède est complètement détruite dans la vallée de l'Amnias et ce roi rejoint les forces d’Aquillius. Cette armée est à son tour détruite par Mithridate à Proton Pachion. C'est la retraite pour les Romains. Aquillius fuit sur la côte de la province d'Asie et Cassius est rejoint par Nicomède : ils retraitent vers le sud-ouest. 

Mithridate envahit la province d'Asie en - 88, il est maître de la Bithynie, de la Phrygie du nord et de la Mysie. Il contrôle le Bosphore et peut faire passer sa flotte de la Mer Noire à la mer Égée. Certaines cités se livrent au roi du Pont mais beaucoup résistent. Aquillius est arrêté à Mitylène et il est livré à Mithridate. Aquillius est humilié à Pergame puis on lui verse de l'or fondu dans la bouche en punition pour la rapacité des Romains. Le proconsul Oppius est aussi livré à Mithridate par la ville d'Apamée, mais il est bien traité en captivité. 

Mithridate est très bien accueilli à Éphèse et enthousiasme les Grecs, mais les Romains opposent une farouche résistance. Mithridate soulève les Grecs contre Rome et en un jour, 80 000 Romains sont éliminés dont un grand nombre à Ephèse. Mithridate envoie ses généraux Archélaus et Néoptolème en Grèce et conquiert toutes les Cyclades sauf Rhodes, Delos, l'Eubée et occupe Athènes. Ses officiers sont accueillis en libérateurs. Mithridate s'attaque à la Macédoine. Rome est préoccupée par la lutte entre Marius et Sylla et par la révolte de Sertorius. Enfin Sylla est envoyé par le Sénat contre Mithridate et après un siège de six mois, il reprend Athènes en - 86. La même année, Sylla est victorieux contre Archélaos et Taxile à Chéronée, et face à Dorilaüs à Orchomène en Béotie, dans l'année - 85. Une armée romaine commandée par Gaius Flavius Fimbria est victorieuse en Asie et Sylla contraint le roi du Pont à signer la dure paix de Dardanos en - 84. Mithridate doit abandonner la Bithynie et la Cappadoce, livrer 70 navires et payer 3.000 talents. Les villes d'Asie qui avaient soutenu Mithridate sont condamnées à une amende extraordinaire de 20.000 talents, ce qui les ruine. Mithridate conserve son trône et toute liberté d'action en Mer Noire. Il repousse ainsi Murena, un lieutenant de Sylla en - 82, qui agit dans les territoires restés sous son contrôle. Mais les relations entre Rome et Mithridate restent pacifiques entre - 85 et - 74. 

Le testament de Nicomède IV qui lègue son royaume à Rome est la source de la nouvelle guerre. Mithridate se sent menacé et entre en guerre en - 75, avec son allié Tigrane. Il commence par vaincre, à Chalcédoine, le consul Aurélitis Cotta qui n'a pas attendu l'armée de soutien que lui envoie le Sénat et à détruire ainsi 70 vaisseaux romains, en - 74. Mithridate met le siège devant Cyzique qui résiste héroïquement, mais Lucius Lucullus bloque le roi et son armée de 300 000 personnes, le fait quitter Cyzique puis le bat sévèrement sur les bords du Granique en - 73. Une campagne énergique de Lucullus le chasse de Bythinie et même du Pont. Mithridate est vaincu à Lemnos et s'enfuit en Arménie chez Tigrane. En -72, avec une nouvelle armée, Mithridate repart en campagne mais il est vaincu en Cappadoce et repoussé en Arménie. Dans une nouvelle campagne, Lucullus envahit l'Arménie en - 69, vainc Tigrane, prend Tigranocerte et Nisibe et la obtient la soumission de Tigrane. La révolte des troupes de Lucullus, détournées par Publius Clodius, permet à Mithridate de reconquérir le royaume du Pont et de reprendre la guerre. Mais par la Lex Manilia, le Sénat crée un commandement exceptionnel dans la province d'Asie et le confie à Pompée. Celui ci prend la direction de l'armée de Lucullus et celle de trois légions ciliciennes et dispose d'un fort avantage numérique contre Mithridate avec environ 60 000 soldats. Il envoie une armée depuis la Bythinie en passant par la Galatie, Mithridate retraite. Pompée avance de la Cilicie vers le haut Euphrate en passant par la Cappadoce. Il coupe la retraite de Mithridate qui subit une lourde défaite entre Nicopolis et l'Euphrate. Mithridate se réfugie à Panticapée en Crimée en - 66. Son fils, Pharnace, organise une révolte contre lui en -63, il tente de s'empoisonner mais comme il s'était immunisé contre tous les poisons connus, il demande à un de ses mercenaires galates de l'occire. Le territoire de Rome s'étend jusqu'au royaume du Pont, la Bythinie et la Syrie. 



Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.