Les Thuringiens


1 min lu

Certaines tribus, notamment des Angles et des Warnes se regroupèrent au IVe siècle pour former la ligue des Thuringiens. Établis entre l’Elbe et le Main au début du Ve siècle, ils furent soumis au protectorat des Huns avant de créer un éphémère royaume en Germanie intérieure, une fois émancipés de la domination de ces derniers (ap. 453) ; se heurtant aux Francs au début du VIe siècle, ils disparurent en tant que nation avant la fin du VIIe siècle.

Leur roi Bisin développa des relations diplomatiques avec les Lombards et surtout les Ostrogoths puisque le fils de Bisin, Hermenfrid (ou Hermanfried), épousa une fille de Théodoric, Amalaberge. Or, le frère d’Hermanafrid, Baderic, désireux de s’emparer du pouvoir, fit appel à Thierry Ier qui écrasa les Thuringiens en 529 puis organisa une seconde expédition en 531 où Herminafrid trouva la mort. Théodebert Ier annexa alors leurs territoires et créa le duché de Thuringe allant de l’Elbe jusqu’à la Saale. 

Toutefois, cette annexion demeura provisoire et les Thuringiens gardèrent une très grande indépendance, bien que nominalement sous la domination franque. Ainsi, les Francs se contentèrent d’un protectorat plus ou moins accentué sur cette région. De nombreuses révoltes s’enflammèrent contre la domination franque sous le règne de Clotaire Ier, Childebert II, puis sous Dagobert Ier. Ce dernier installa alors le duc Radulf. Cependant, en 640, Radulf se rebella et vainquit les Francs avant de proclamer son indépendance en 641. Après avoir vaincu le maire du Palais Grimoald et le roi Sigebert II, il repoussa les Wendes avant de se proclamer roi. Son successeur Hétant puis son fils Gozbert maintinrent l’indépendance du nouveau royaume jusqu’au règne d’Hétant II. Finalement, Charles Martel rétablit la domination franque en anéantissant le royaume Thuringien.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.