Les Magyars ou Hongrois


2 min lu

La Hongrie occupe aujourd'hui la partie septentrionale de l'ancienne Pannonie, et s'étendait dans le passé jusqu'à la partie occidentale de l'ancienne Dacie, et la partie Sud-Est de la Germanie. Parmi les nations qui occupèrent, dans des temps reculés, certaines portions de la Hongrie, nous trouvons : les Daces, les llyriens, les Pannoniens, les Gépides, les Longobards et les Khazars. 

Les Romains réunirent la partie Sud-Ouest à la Pannonie et la partie Sud-Est à la Dacie. Elle fut ensuite soumise par les Wisigoths et les Huns d'Attila qui avait établi sa capitale sur les bords de la Tisza, et elle avait été envahie par les Slaves et Avars, les Valaques, les Bulgares et les Alamans lorsqu'elle fut conquise par un peuple venu de la région de la Volga, attiré dans cette partie de l'Europe par l'empereur d'Orient -Léon le Philosophe, qui l'opposa aux Bulgares. Ce peuple, dont une composante semble avoir porté le nom de Magyar qu'il se donne, fut appelé par les Slaves Ougri, Oungri et Vengri, d'où les Allemands ont fait Ungarn, et les Français Hongrois. 

Partis des plaines de la Sibérie occidentale,  ces Magyars ou Hongrois envahirent en 895 le bassin moyen du Danube sous la conduite d'Almos (Almus), puis de son fils Arpad, dont la dynastie régna sur la Hongrie jusqu'en 1301. Divisés en sept  tribus et 408 familles, c'était, dit-on, une masse d'un million de personnes, dont plus de 200.000 guerriers. 


L'empereur Arnoul ayant réclamé leur secours contre Svatopluk, roi des Moraves, ils s'emparèrent d'autant plus facilement de la contrée nommée aujourd'hui Hongrie, que la puissance des Avars avait été détruite par Charlemagne. Après avoir épouvanté les pays d'Occident (l' Italie, l'Allemagne et la France) et l'Empire byzantin qu'ils ravagèrent à plusieurs reprises, ils se fixèrent dans le pays qui porte leur nom.  Les résistances qu'ils rencontrèrent et leur conversion au christianisme mirent un terme à leurs courses vers la fin du Xe siècle. Cette conversion commença par l'exemple de leur duc Geysa, descendant d'Arpad (972-997), qui se fit baptiser par saint Adalbert, archevêque de Prague, tout en gardant ses idoles.

Les Magyars

Magyars son origine moderne est décrit comme suit: auparavant, il errait les petites tribus, principalement engagés dans l'élevage bovin. Ils sont venus des terres à l'est de l'Oural. A l'aube du premier millénaire ces personnes suivies par le bassin Kama, puis installé sur la rive nord de la mer Noire. À ce moment-là, ils devaient obéir à la décision sur le territoire des nations. A la fin du IXe siècle, les Magyars se sont rendus aux montagnes des Carpates et se sont installés sur les rives du Danube.


Là , ils sont restés pendant longtemps, parce que dans ce domaine , il était pour un mode de vie sédentaire. Magyar – est, en substance, les agriculteurs. Au XIe siècle, ces gens sont devenus partie intégrante de l'État hongrois et embrassé le catholicisme. Ainsi, les anciens Magyars ont rejoint le peuple hongrois, ce qui crée des enclaves. Les habitants les ont emmenés. Il convient de noter que, à ce moment-là en Hongrie et Magyars étaient sans un certain nombre de nationalités différentes, qui sont mutuellement enrichis culturellement et spirituellement.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.