La bataille de Cedynia 972


1 min lu

Les causes exactes de la rencontre ne sont pas claires. A l'époque de la christianisation de l'Europe depuis le temps de Charlemagne, la Francie orientale s'étendait jusqu'au bord de l'Elbe; les tribus slaves (Wendes) au-delà du fleuve furent forcés de payer des tributs aux monarchs. Au xe siècle, les margraves, dotés de pouvoirs militaires, étaient responsable de maintenir l'autorité dans la Marche de l'Est saxonne.

Odo Ier a été installé par l'empereur Otton Ier après le décès du margrave Gero le Grand en 965. En plusieurs expéditions militaires à l'est, il pénétra jusqu'au territoire des Polanes sur les rives de la Warta. Leur duc Mieszko Ier, de la dynastie Piast, a fait des ouvertures à l'empereur et s'était fait baptiser peu avant; toutefois, selon la chronique de Dithmar, le margrave Odo l'écoute avec orgueil. D'autre part, les berges de l'Oder permettraient l'acces pour la Poméranie et la côte Baltique.

En 972, alors qu'Otton Ier se trouvait en Italie, la rivalité entre Mieszko et Odo atteignit un point culminant : le margrave fait campagne et franchit l’Oder. Le 24 juin, une bataille eut finalement lieu près de Cedynia. Les Polanes, conduits par Czcibor (Cidebur), le frère cadet de Mieszko Ier, ont écrasé l’armée saxonne d'Odo. L'empereur a demandé l'arrêt immédiat des combats et a cité les combattants à la diète de Quedlinbourg l'année prochaine. Là, une paix fut conclue; cependant, Otton pris le jeune fils de Mieszko, Boleslas, en otage.


Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.