La bataille des Fourches Caudines -321


1 min lu

La bataille des Fourches Caudines (Furculae Caudinae en latin) est une bataille qui opposa en 321 av. J.-C. les Romains aux Samnites au cours de la deuxième guerre samnite. Les Samnites de Caius Pontius, par leurs positions stratégiques, encerclèrent et capturèrent une armée romaine entière de 40 000 hommes dirigée par leurs deux consuls.

Les « Fourches caudines » sont le nom d'un passage étroit entre deux montagnes près de Bénévent (Italie). Les Romains, alors en guerre pour la seconde fois contre les Samnites avançaient en direction de Luceria. Les Samnites guidés par leur généralissime Caius Pontius se placèrent alors sur les contreforts du défilé dans lequel devait passer l'ennemi et attendirent que l'armée romaine s'avance. Une fois celle-ci dans la nasse, ils bloquèrent les issues et menacèrent les Romains de les enfouir sous les éboulements qu'ils provoqueraient. 

L'armée romaine piégée et sans espoir de se sortir de ce traquenard, dut reconnaître qu'elle avait été vaincue. Chaque homme dut alors abandonner tout son équipement et passer sous le « joug » des lances des Samnites (fourches tendues à l'horizontale) tout en se tenant recourbé avec les mains ficelées dans le dos. Quelques uns refusèrent et furent tués. Caius Pontius accepta ensuite de renvoyer à Rome les légions prisonnières à la condition qu'aucun de ces soldats battus ne reprenne les armes contre les Samnites durant la guerre. 

Cet événement sera ressenti comme l'une des plus grandes hontes de l'histoire de Rome. Le Sénat de Rome refusa de reconnaître cette reddition qui d'après lui, était de la responsabilité personnelle des deux patriciens alors consuls. Et il décida de réarmer les légions revenues à Rome afin de venger cette humiliation. Quand aux deux consuls vaincus, ils furent renvoyés aux Samnites afin que ceux-ci les exécutent, mais Pontius, écoeuré de la mauvaise fois du Sénat romain, relacha ces deux boucs émissaires. Et la guerre se poursuivit.



Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.