Les Daces ou Gètes


3 min lu

Les Daces étaient un peuple indo-européen qui occupait un territoire situé entre les Carpates, le Danube et la mer Noire, les limites historiquement attestées étant à l’ouest la plaine de Pannonie, au nord les Carpates d’Ukraine et Slovaquie, à l’est au-delà de Dniestr (Tyras) et la mer Noire et au sud le Danube. De leur nom dérive le nom romain de ce territoire, la Dacie. 

Objets décoratifs Daces

Les Daces faisaient partie de la grande famille des Thraces et leur civilisation semble avoir des racines dans des présences beaucoup plus anciennes, 5000 ans avant J.C.

Appelés Gètes par les Grecs et Daces par les Romains, leur présence est attestée depuis la haute antiquité. Ils parlent un dialecte thrace (langue indo-européenne). Ils développent une civilisation agricole, connaissent l’or et l’argent, et pratiquent le commerce. Leur religion semble à base de divinations et d’initiations. Leur médecine est de type holistique. Et ils ont une organisation sociale particulière. Leur calendrier est très précis.

Leurs principales activités sont l’agriculture et l’élevage. Les chevaux sont surtout utilisés comme animaux de trait. Des mines d’or et d’argent sont exploitées dans l’actuelle Transylvanie. Les richesses des Daces sont constituées de très importantes réserves d’or, de sel et de céréales.

Le commerce extérieur est important, au vu du nombre de monnaies étrangères trouvées dans le pays. Le commerce s’effectue surtout avec la Grèce, puis avec l’empire romain.

Dès la fin du deuxième siècle avant JC, les Daces ne se contentent plus d’utiliser les pièces venant des autres pays, mais commencent à fabriquer des pièces en or, sans doute avec l’aide des colons grecs. La plupart sont des contrefaçons parfaites des pièces romaines. D’autres, par contre, sont originales, et portent des inscriptions en alphabet grec.

Les plus nombreuses sont les fameuses pièces KOSON, ainsi nommées par l’inscription qu’elles portent, et qu’on suppose être le nom du chef des Daces dans une région, après l’assassinat de César à Rome et de Burebista en Dacie. Sur une partie des pièces, on voit un consul romain considéré comme l’adversaire avec un “R” et “KOSON” en alphabet grec. Sur le revers, on voit un vautour avec les ailes ouvertes, une serre sur un sceptre et, dans l’autre serre, une couronne. 8,41 grammes or, 18-21 mm diamètre (description de Constantin Preda).

Les Daces connaissent et utilisent un calendrier solaire sacré, qui est conservé à l’intérieur de la cité de Sarmizegetusa. Il peut être considéré parmi les plus précieux de toute l’antiquité, car l’erreur de ce calendrier n’est que de 1h 15min 3 sec chaque année.  

L’organisation sociale des Daces est complexe. La population dace est divisée en deux classes : une aristocratie (tarabostes) et un prolétariat (comati). Seuls les aristocrates ont le droit de se couvrir la tête, et portent un chapeau de feutre (ainsi tarabostesei = pileati) ; ils forment la classe privilégiée. Les autres (soldats, paysans, artisans…) portent les cheveux longs (capillati). 

A l’origine, ils vivent dans des huttes de bois regroupées en villages entourés d’une palissade, puis, à une époque tardive, ils construisent des forteresses et des tours coniques en pierre. 

Les Daces ont une stratégie militaire avec des points de défense séparés des lieux de vie. La construction des points de défense profite au maximum des caractéristiques physico-géographiques de la région .Les structures militaires sont le résultat de l’union des tribus en cas de danger. Elles peuvent se focaliser sur un seul objectif, comme la construction d’un ensemble de défense. Pour la première fois, on peut parler d’une armée dace vers le IVe ou IIIe siècle, sous Dromihete, avec toutes les institutions d’un État. 

On retrouve deux types d’armes : armes de lutte à distance et armes de lutte au corps à corps. La cavalerie a un rôle de harcèlement, pour essayer d’attirer l’ennemi, lui tendre des pièges, et le mettre en position défavorable. Les Daces n’utilisent pas de techniques massives avec des unités rigides et nombreuses. 

Pour les luttes au corps à corps, les Daces préfèrent porter une arme spécifique, la sica, ornée des symboles sacrés. Cette arme est ensuite utilisée par une partie des gladiateurs à Rome, appelés thraces par les Romains. 


Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.