Les Sarmates


2 min lu

Les Sauromates (pour les Sarmates protohistoriques) sont un ancien peuple scythique de nomades des steppes, appartenant sur le plan ethno-linguistique au rameau iranien septentrional du grand ensemble indo-européen. Ils étaient établis à l’origine entre le Don et l’Oural. 

Peuple nomade apparenté aux Scythes qui vivait autour de la Volga et dans la steppe au sud de l’Oural. Du VIème au IVème siècle avant JC, les Sauromates coexistèrent pacifiquement avec leurs cousins Scythes. Ils participèrent même à leurs côtés à la guerre contre Darius au Vème siècle. Puis, ils firent irruption au-delà du Don, au nord du Caucase et de la Mer Noire à partir du IVème siècle où ils supplantèrent les Scythes au IIIème siècle avant JC.

Les Sauromates jouèrent sous le nom de Sarmates, un grand rôle à partir du Ier siècle avant JC. Il s’agit alors d’une coalition de quatre tribus composés des Iazyges, des Urges, des Scythes Royaux et des Roxolanes. Les Iazyges, originaires des rivages de la mer d’Azov s’installèrent sur la rive nord du Danube puis en Hongrie actuelle, vers 50 après JC. Les Urges vivaient sur les bords du Dniepr au sud de Kiev.

Cavalier SarmateLes Scythes Royaux, établis dans le sud de l’Ukraine, constituaient la tribu la plus importante. Les Roxelanes vivaient initialement dans l’espace compris entre le Don et le Dniepr puis remplacèrent les Iazyges sur les bords du Danube. Au Ier siècle après JC, l’une de ces tribus, celles des Alains assura sa domination sur le reste du groupe. Marc-Aurèle guerroya contre les Iazyges qu’il défit en 175. Face à l’invasion des Huns au IVème siècle après JC, une partie d’entre eux s’enfuit jusqu’en Espagne, le reste fut assimilé par les conquérants et participa à l’attaque de l’empire Romain.
Selon Hérodote, les Sauromates descendaient de Scythes qui se seraient accouplés avec des Amazones. La légende des Amazones est d’ailleurs peut-être née de la place originale tenue par les femmes Sauromates dans la société. Les femmes Sauromates participaient en effet à la guerre et à la chasse à cheval au même titre que les hommes. Une fille ne pouvait se marier tant qu’elle n’avait pas tué un homme à la guerre. Les Scythes appelaient les femmes Sauromates les seigneurs des hommes.  

Les découvertes archéologiques confirment le rang social et leur rôle militaire tenus par les femmes Sauromates dans leur société. De multiples tombes féminines ont été retrouvées : elles contenaient effectivement des armes et étaient richement remplies.

Outre la place tenue par les femmes dans la société, les Sauromates se distinguaient des Scythes par des coutumes funéraires différentes. Les défunts étaient inhumés dans des niches, des catacombes où des puits à rebords où le corps était orienté au sud. À l’époque tardive, on peut observer deux pratiques culturelles caractéristiques : l’élongation du crâne, sans doute pratiquée dès le plus jeune âge, et la prédominance de l’orientation nord des défunts.

Les tombes sauromates ont livré de grandes quantités d’armes, la société Sauromate était vraisemblablement très militarisée. Ce sont les Sauromates qui inventèrent l’étrier. Ils disposaient d’unités de cavalerie lourde qui supplantèrent la cavalerie légère des Scythes. Les épées, les miroirs en bronze, la décoration et le style de la poterie présentaient aussi des particularités.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.