Chronologie de -60 av. J.C. à 192


29 min lu
DateEvènement
-59Consulat de Jules César qui obtient pour cinq ans le commandement de la Gaule cisalpine, de l’Illyrie et de la Gaule narbonnaise. 
Le roi d’Égypte Ptolémée XII Aulète reçoit le titre prestigieux et politiquement utile d’allié et ami de Rome de la part du Sénat romain. En retour, Ptolémée paie à Jules César et Pompée la somme fabuleuse de 6 000 talents. 
Les Helvètes pénètrent en Gaule.
-58L’île de Chypre est annexée par Rome par traité de succession au détriment de l’Égypte. 
En Égypte, fin du règne de Ptolémée XII Néos Dionysos qui est renversé par la foule d’Alexandrie, furieuse de voir qu’il n’avait rien fait pour empêcher l’annexion de Chypre par les Romains. 
En Égypte, début du règne de Bérénice IV (fin en -55), fille de Ptolémée XII et soeur aînée de Cléopâtre VII. 
Début de la Guerre des Gaules. Jules César envahit la Gaule (fin en -51). 
Les Helvètes et les Suèves sont chassées de Gaule par Jules César.
-57Jules César conquiert la Belgae, la Belgique et les Pays-Bas actuels.
-56Campagne de Jules César chez les Vénètes.
-55
VercingétorixDébut de l’invasion romaine infructueuse de la Grande Bretagne par les légions de Jules César (fin en -54). 
En Égypte, fin du règne de Bérénice IV et rétablissement de son père Ptolémée XII Néos Dionysos (fin -51) par les Romains et en particulier le gouverneur de Syrie Aulus Gabinius lequel est richement rémunéré pour son aide.
-54Deuxième tentative d’invasion de l’Angleterre par Jules César. 
Révolte des Éburons sous Ambiorix contre Jules César.
-52Révolte de Vercingétorix. 
23 janvier : Massacre des résidents romains de Genabum (Orléans) marquant le début de l’insurection générale des Gaules sous le commandement de Vercingétorix, qui unit les tribus gauloises pour résister à Rome. 
20 septembre : L’armée de secours gauloise échoue devant Alésia. 
27 septembre : Capitulation de Vercingétorix. 
Victoire de Jules César sur Vercingétorix à Alésia, France. Les Gaulois sont définitivement vaincus et la Gaule est intégrée à l’empire romain. 
L’anarchie règne à Rome. Des combats de rues opposent des bandes rivales. Pompée s’adresse au Sénat et est nommé sine collega (consul unique) dans le but de rétablir l’ordre.
-51En Égypte, fin du règne de Ptolémée XII Néos Dionysos. 
Cicéron publie son oeuvre ‘De Republica’. 
Après son décès, Ptolémée XII Auletes laisse le trône conjointement à ses enfants Cléopâtre VII et Ptolémée XIII. 
Jules César après avoir vaincu Vercingétorix à Alésia l’année précédente, bat à Coréus, chef des tribus gauloises bellovacques et veliocasses.
-49Début de la Deuxième guerre civile de Rome (fin en -45). 
Lettre de Salluste à Jules César proposant la rénovation sociale de Rome. 
Rupture entre Jules César et Pompée soutenu par le Sénat. 
Siège de Marseille qui prétend rester neutre dans le conflit entre Jules César et Pompée. 
Automne : Début du conflit entre Cléopâtre VII et son frère Ptolémée XIII. 
Jules César franchit le Rubicon en Italie et commence la guerre civile.
-48Dans le conflit qui oppose en Égypte, Ptolémée XIII et sa soeur Cléopâtre celleci est d’abord vaincue et prend la fuite vers Ascalon où elle trouve sans doute de nouveaux renforts puisqu’au cours de l’été les deux souverains se font face vers Péluse. 
Jules César défait Pompée à Pharsale (début juin). 
Jules César débarque en Egypte deux jours après l’assassinat de Pompée.
-47Cléopâtre devient la maîtresse de Jules César. 
Noyade accidentelle de Ptolémée XIII, frère de Cléopâtre VII, et en conflit avec cette dernière. 
Jules César fait monter le jeune frère Ptolémée XIV sur le trône conjointement à sa soeur Cléopâtre. 
Début du règne de Ptolémée XIV Philopator II (fin en -44). 
Le royaume de Judée est directement soumis à l’empire romain. Le gouverneur Antipater prend le titre de procurateur. La loi romaine s’étend sur la Judée, qui est rattachée à la grande province romaine de “ Syrie-Palestine “.
-46
Jules CésarJules César est nommé dictateur de Rome pour 10 ans. 
En l’honneur de Jules César, la première naumachie de l’histoire romaine est organisée et sont mis en chantier le forum Julium et la basilique Julia. 
Jules César institue les années bissextiles, améliore le calendrier romain en se servant du modèle égyptien, et relève la valeur de la monnaie en mettant en circulation de nouvelles pièces d’or. 
Jules César convoque à Rome les deux souverains égyptiens, Cléopâtre VII et Ptolémée XIV pour assister à son triomphe (auquel figure leur soeur Arsinoé). Ils y resteront jusqu’à l’assassinat de César. 
La Numidie devient une province romaine.
-44À Rome, consulat de Jules César (pour la cinquième fois) et Marc Antoine (premier consulat). 
15 mars : Jules César est assassiné par Marcus Junius Brutus et Gaius Cassius Longinus, furent complices : Caius Cassius Parmensis, Lucius Tullius Cimber, Caius Servilius Casca, tribun de la plèbe de l’année et Publius Servilius Casca son frère, et Decimus Junius Brutus Albinus.
En Égypte, début du règne de Ptolémée XV Césarion (fin en -30), né en Grèce (entre juin et juillet) après le départ de Rome, mi-avril de sa mère, Cléopâtre VII.
Arrivée de Cléopâtre VII à Alexandrie après un séjour de plusieurs années à Rome. À peine arrivée elle fait assassiner Ptolémée XIV Philopator II, afin d’éviter un rival potentiel à son pouvoir et à son fils qui vient de naître.
Cléopâtre VII restaure l’autorité de l’Égypte sur Chypre que son père Ptolémée XII avait cédé aux Romains en 59 av .J.-C..
-43Début de la Troisième Guerre Civile à Rome (fin en -30).
La ville de Lyon (Lugdunum) est fondée par les Romains.
Proscriptions, plus de 2000 Romains sont exécutés comme ennemis de l’État dont Cicéron.
Marc Antoine, Octave Auguste et Lépide forment le deuxième triumvirat.
À Rome, consulat de Aulus Hirtius, C. Vibius Pansa Caetronianus. Octave inaugure son imperium. Famine en Égypte.
En Égypte, Cléopâtre VII obtient le départ des trois légions romaines installées par Jules César quelques années plus tôt.
-41La reine Cléopâtre d’Égypte devient la maîtresse de Marc Antoine.
-40Vaste offensives des Parthes au Proche- Orient. Marc Antoine, qui vient de passer l’hiver à Alexandrie, mène au printemps une courte contre-offensive depuis Tyr avant de rentrer précipitement à Rome suite aux intrigues d’Octave.
-37Hérode le Grand, fils d’Antipater, devient roi de Judée, sous contrôle romain.
Rome cède des parties de Syrie et de Phénicie à l’Égypte.
Automne : Marc Antoine épouse la reine Cléopâtre d’Égypte en Syrie de retour de Rome après une absence de trois ans pendant laquelle il s’est mariée à la soeur d’Octave dont il a eu deux filles Antonia L’Ainée et Antonia La Jeune.
Marc Antoine entame une campagne contre les Parthes qui se termine en 36 av.J.-C. de façon désastreuse en particulier à cause de conditions climatiques hivernales difficiles.
-36Fin de la campagne de Marc Antoine contre les Parthes. C’est un échec. Le Sénat romain déclare la guerre à l’Égypte.
Octave (futur empereur Auguste) est déclaré “ inviolable “ (sacrosanctus).
-35Octavie, soeur d’Octave, est envoyé par ce dernier rejoindre son mari Marc Antoine avec des renforts afin d’aider celui-ci dans sa préparation d’une nouvelle expédition contre les Parthes.
Octavie reçoit un message de Marc Antoine, alors qu’elle vient d’arriver à Athènes? lui enjoignant de retourner à Rome ce qu’elle fait. Les renforts eux arrivent à Marc Antoine
-312 septembre : Octave Auguste défait Marc Antoine et Cléopâtre à la bataille d’Actium (en Épire). 
Date considérée comme la naissance de l’empire romain
-31En Égypte, fin du règne de Cléopâtre VII. 
L’Empire romain est réunifié par Octave Auguste.
L’Égypte devient une province romaine, c’est la fin de la dynastie des Ptolémées.
-29
Octave AugusteLe Sénat accorde tous les pouvoirs à Octave Auguste, fin de la République romaine.
Les légions romaines victorieuses des Gètes et des Daces poursuivent au Nord jusque sur les rives du Danube (fin en - 28).
-2716 janvier : Octave reçoit le nom d’Auguste. Début du règne de l’empereur romain Octave Auguste (fin en 14). 
Début de la Guerre de Rome en Espagne occidentale (fin en -25). Rébellion en Espagne. Auguste intervient contre les Astures et les Cantabres (fin en -25). 
Triomphe de Messala sur les Aquitains. Organisation administrative de la Gaule (Narbonnaise, Aquitaine, Lyonnaise, Belgique). 
Fondation de la colonie d’Orange. 
Fondation de Fréjus (Forum Iulii). 
L’Illyrie devient province romaine. 
Auguste soumet les cités grecques de la côte de la Mer Noire (Istros, Callatis, Tomis).
-25Ambassade indienne auprès d’Octave Auguste.
Une expédition romaine est envoyée par Auguste en Arabie pour le contrôle de la route maritime vers l’Inde. Aden est occupé peu après par des commerçants égyptiens et grecs. Un commerce maritime régulier, utilisant les moussons, s’établit entre l’Egypte et l’Inde. Des échanges importants sont attestés entre l’Inde et Madagascar et plus tard la côte du Kenya et de la Tanzanie. 
La Galatie devient province romaine. 
Agrippa fonde la colonie romaine d’Héliopolis-Baalbeck (Liban). 
L’expédition d’Aelius Gallus en Arabie se perd dans le désert. Famine en Judée (-25 et -24). Les famines sont liés à l’année sabbatique qui revient tous les sept ans et pendant laquelle la Loi juive interdisait de cultiver la terre. Hérode fait venir du blé d’Egypte, se qui lui vaut un regain de popularité.
Auguste qui réorganise les possessions africaines de Rome, crée un royaume de Maurétanie comprenant le nord du Maroc et l’Algérie. Il y place Juba II, le fils de Juba Ier élevé à Rome, qui épouse Cléopâtre Séléné, fille d’Antoine et de Cléopâtre. Juba II transfère sa capitale à Iol Caesarea (Cherchell) où se rencontrent des philosophes et des artistes venus de Rome, de Grèce et d’Egypte.
-23 : Auguste annexe la Basse-Nubie, puis réunit la Cyrénaïque à la province d’Egypte.
-16La Germanie et la Norique provinces romaine. 
Création des camps fortifiés de Mogontiacum (Mayence), de Vetera (Xanten), de Noviomagus (Nimègue) pour pacifier les territoires entre Rhin et Elbe.
-15Fondation des villes de Trèves (Augusta Treverorum) et d’Augsbourg (Augusta Vindelicorum) par les Romains. 
Le Danube devient une frontière de l’Empire romain jusqu’à sa source. 
Les Romains sous Tibère et Drusus défont les peuples entre les Alpes et le Danube. 
Soumission de la Rhétie par Drusus et Tibère. 
Soumission des Ligures. Province des Alpes Maritimes.
-13La Bétique devient une province proconsulaire. 
Répression de la révolte en Pannonie et en Dalmatie (-13,-12). Un grand nombre de révoltés sont vendus comme esclaves.
-12Début de la deuxième guerre de Germanie (fin en -7). 
Campagnes victorieuses de Drusus, fils de Livie, en Germanie. Il profite des dissensions entre les Chattes et les Sicambres. Il crée les provinces de Rhétie et de Vindélicie, annexe le royaume du Norique et reçoit le surnom de Germanicus (-12,-9). Il soumet les Pays-Bas jusqu’à la Frise (première mention des Bataves, alliés des Romains, qui seraient, selon Tacite, issus des Chattes établis en Thuringe). 
Fondation de la ville d’Argentoratum, future Strasbourg. 
Début de la guerre de Pannonie (fin en - 9). 
Révolte en Gaule contre la levée abusive d’impôts.
-11Révoltes en Pannonie et en Dalmatie dues au recensement provincial (-11,-9). 
Révolte des Besses en Macédoine, soutenue par un prêtre de Dionysos.
-9Drusus, après avoir fait percer un canal du Rhin au lac Flevo (Zuiderzee), lance une flotte à l’assaut de la Frise qu’il soumet avant d’atteindre l’Elbe dans la région de Magdebourg.
Drusus vainc les Marcomans sur le Danube qui gagnent la Bohême sous la conduite de leur roi Marbod. Ils en chassent les Boïens et laissent un vide au nord de la Bavière, vite comblé par les Hermundures. 
Les Quades, alors établis entre les cours du Main et le Necktar, vaincus par Drusus, se déplacent vers le sud de la Slovaquie.
Drusus meurt à son retour des suites d’une chute de cheval. Son frère Tibère et L. Domitius Ahenobarbus parviennent à leur tour, par le sud, à gagner l’Elbe (entre -9 et -6).
En annexant la Germanie et la Bohême, Auguste cherche à porter la frontière de l’empire à l’Elbe, plus courte et plus facile à défendre que celle des cours supérieurs du Rhin et du Danube.
-8Installation des Sicambres sur la rive gauche du Rhin.
-7Pacification des Alpes. Organisation des provinces de Germanie inférieure et supérieure.
Ier siecleDes populations germaniques, comme les Cimbres (Kimbri) du Himmerland (Danemark) et les Teutons (Teutones, venus de Thy au Danemark), migrent vers le Sud.
Les Danes, venus de Suède du Sud, s’installent au Danemark. Les Scandinaves, par divers intermédiaires, nouent des liens commerciaux intermittents avec le monde romain (objets d’origine romaine dans les tombes). Les échanges portent aussi sur des esclaves des deux sexes et le cuir. Il est probable que les Frisons aient joué un rôle important de relais par le Rhin, mais il existe d’autres itinéraires par le Danube et la Bohême (Marcomans) ou au départ de Gotland par l’Elbe, l’Oder ou la Vistule. Une voie mène déjà à la mer Noire par les fleuves et les lacs russes. 
Les Finnois d’Estonie s’établissent au sud de la Finlande. 
Selon Jordanes, historien goth du VIe siècle, les Goths, originaires de Suède, franchissent la mer Baltique pour s’installer sur les rives de la Vistule. Au IIIe siècle, ils migrent vers le sud et on les trouve dans l’estuaire du Danube sur les bords de la mer Noire.
3Germanie orientale : Unification des tribus suèves des Hermunds, des Quades, des Langobards et des Semnons par le roi Marbod de la tribu suève des Markomans, représentant une menace directe pour Rome.
4Germanie : Début de la Troisième Guerre (fin en 16). Signature d’un traité de non agression et d’amitié entre les Romains, représentés par Tibère, et les Cherusker, représentés par leur roi Segimer. 
Arminius et Flavus, fils de Segimer, sont enrolés dans l’armée romaine en tant que chef germanique dans les troupes auxiliaires.
5Rome : Reconnaissance de Cymbeline, roi du Catuvellauni, comme roi de Bretagne.
Conquête de la Germanie inférieure par Tibère.
6Pannonie : Début d’un soulèvement mené par Bato sur les arrières de l’armée de Tibère (jusqu’en 9). Tibère choisit le lieu de Carnuntum comme base d’opérations contre Marbod. 
La légion romaine Legio XX Valeria Victrix combat les Marcomans. 
Construction d’un fort romain, origine de la ville de Wiesbaden.
7Illyrie : Révolte contre Rome.
9
Victoire du chef germain ArminiusGermanie : Victoire du chef germain Arminius ayant défait trois légions romaines à la bataille de Teutoburg qui établit le Rhin comme la nouvelle frontière entre le monde latin et le monde germain.
Les légions Legio II Augusta, Legio XX Valeria Victrix, et Legio XIII Gemina sont envoyées en Germanie afin de remplacer la légion Legio XIX et les autres détruites à la bataille de Teutoburg. Mot célèbre d’Auguste (“ Varus, rends moi mes légions ! “).
Grande-Bretagne : Conquête de Camulodunum (actuelle Colchester) par les Catuvellauni aux dépens des Trinovantes.
Illyrie : Statut de province romaine après qu’une révolte est matée.
Pannonie (actuelle Hongrie) : Soumission définitive à Rome.
10Germanie : Découpage de la proto-tribu germanique Irminon en tribus teutoniques locales (Alamans, Hermundurs, Lombards ou Langobards, Marcomans, Quades, Suèves). 
Illyrie : Répartition entre la Pannonie et la Dalmatie.
11Germanie : Renforcement par Germanicus des frontières en Germanie inférieure et sur les bords du Rhin. 
Auguste abandonne le projet de frontière sur l’Elbe pour ramener la défense romaine au Rhin et au Danube.
14Début des campagnes de Germanicus en Germanie (fin en 16).
15Germanicus entre en Germanie jusqu’au champ de bataille où est mort Varus, rend les derniers honneurs aux morts et rentre dans le territoire romain.
16Une armée romaine commandée par Germanicus (90 000 hommes embarqués sur une flotte de mille navires) remporte une victoire à Idistaviso sur les rives de la Weser sur le chef de guerre germain Arminius et capture sa femme Thusnelda.
17Triomphe de Germanicus à Rome. Campagne de Germanicus en Orient. Début de la Guerre interne en Germanie (fin en 19). 
Début du soulèvement numide (fin en 24). 
Révolte des Musullames des Hauts- Plateaux en Maurétanie, dirigés par le Numide Tacfarinas, ancien membre des troupes numides auxilliaires et déserteur de l’armée romaine. Les insurgés revendiquent les terres les plus fertiles dont ils sont étés spoliés par la colonisations romaine.
18La Cappadoce, province romaine.
19Rome place les Germains du Sud (Marcomans) sous son protectorat.
21Échec d’un soulèvement gaulois, Florus et Sacrovir contre Rome. 
Les chefs de tribus gaulois Trévires et Eduens Caius Julius Florus et Caius Julius Sacrovir prennent en otage des fils de chefs gaulois qui recevaient une éducation romaine à Augustodunum (Autun). La rébellion est rapidement matée. 
Répression de la révolte de Tacfarinas en Afrique (21-24). 
Les Romains créent un Etat tampon sur le territoire des Quades au sud de la Slovaquie et placent Vannius à sa tête (regnum Vanniarum).
22Le droit romain se substitue en Gaule aux coutumes celtiques.
24Fin des insurrections d’Afrique (début en 14). 
P. Cornelius Dolabella attaque Tacfarinas par surprise dans son camp près d’Auzia (Algérie) près de Thusbascum. Tacfarinas, vaincu, est tué au combat.
Huit années de luttes n’ont pas apportés d’amélioration aux conditions de vie des paysans et des nomades berbères.
26Ponce Pilate (Pontius Pilatus) devient préfet de la province romaine de Judée (26-36).
Ponce Pilate prend souvent des mesures maladroites, voire provocantes (affaire des enseignes romaines, de l’utilisation de l’argent du temple pour construire l’aqueduc de Jérusalem, des boucliers dédiés à l’empereur, frappe de monnaies comportant des motifs païens).
28Rébellion des Frisons contre Rome.
33Année probable de la crucifixion de Jésus-Christ à Jérusalem sur ordre de Ponce Pilate, gouverneur romain de Judée.
34Intervention romaine en Arménie (34- 37).
37Début du règne de Caligula, empereur romain 
Macron, préfet du prétoire fait étouffer Tibère en Campanie (16 mars).
Caius, fils du populaire Germanicus, est reconnu sans difficulté comme empereur par le Sénat et par l’armée (Caligula, petite chaussure, est un surnom militaire). Il tombe gravement malade à l’automne.
Caligula incarne la première tentative de divinisation d’un prince régnant : il légifère dans tous les domaines et émet sur tout des jugements de valeur péremptoires. Il s’oppose au Sénat en pratiquant une politique d’exécutions sommaires pour lèse-majesté et en s’appuyant sur les chevaliers, la plèbe, l’armée du Rhin et les courants religieux autorisant ses desseins d’immortalité.
40Fêtes données à Lyon à l’empereur Caligula. Ce dernier fait assassiner son invité Ptolémée, fils du roi Juba II de Maurétanie.
Lorsque la nouvelle de sa mort parvient en Maurétanie, la population se soulève contre l’occupant romain, mais Rome a rapidement le dessus. Aedemon, affranchi de Ptolémée, se réfugie dans les montagnes du Rif où il mène la révolte jusqu’en 42.
Début de la campagne romaine d’Afrique du Nord. (fin en 42) Rome achève la conquête de la Maurétanie (Maroc et ouest de l’Algérie actuels), divisée en deux provinces : la Maurétanie Césarienne (capitale : Caesaria ou Cherchell) et la Maurétanie Tingitane (capitale : Tanger).
41Début du règne de Claude, empereur romain né en Gaule (Lugdunum) par sa mère. (fin en 54).
Conjuration contre Caligula où entrent, avec un certain nombre de sénateurs, les plus puissants des affranchis (Calliste), les préfet du prétoire et deux tribuns des cohortes prétoriennes, Cassius Chaerea et Cornelius Sabinus. Il est décidé que l’empereur serait attaqué vers midi, lorsqu’il sortira du spectacle des jeux Palatins.
Assassinat de Caligula (25 ans) dans un cryptoportique de son palais par Chaerea et les autres conjurés (24/01). Caligula ne laissant pas d’héritier, une partie du Sénat veut profiter de l’occasion pour rétablir le régime républicain. Mais les sénateurs avaient compté sans l’armée.
Claude, fils de Drusus l’Ancien, oncle de Caligula, est proclamé par les prétoriens à l’âge de 51 ans. Le Sénat est contraint de ratifier. A défaut de qualité supérieure, Claude est un homme honnête, instruit et appliqué au travail, mais faible et maladroit. Il sera tout au long de son règne lié par les intrigues de ses femmes, Messaline et Agrippine, ou à l’influence de ses affranchis, Narcisse, Pallas, Polybe, hommes intelligents, ambitieux et d’esprit novateur, qui seront les véritables maîtres du gouvernement
43Conquête de la Lycie en Asie Mineure par les Romains sous l’empereur Claude.
Début de la Première guerre de Grande Bretagne. le sud des îles britanniques est occupé. 
Fondation de la ville de Londres (Londinium). 
Les Romains contrôlent maintenant tout le rivage méditerranéen. 
Juba II était le fils de Juba I mais contrairement à son père qui avait combattu les Romains, il s’était placé sous leur protection et, sa vie durant, s’était comporté comme un roi vassal. Cependant, faute d’avoir été un chef libérateur ou un champion de l’indépendance de la Numidie, à l’exemple de ses ancêtres Massinissa et Jugurtha, il fut un souverain érudit, célèbre dans le monde antique par ses recherches et ses ouvrages.
44La Maurétanie province romaine (Maurétanie Césarienne et Maurétanie Tingitane). 
Rattachement de l’île de Rhodes à l’Empire romain.
46Après le meurtre de son roi, la Thrace devient une province de l’Empire romain.
Rome et la frontière nord-est de l’Empire romain sont réunis par la “ Route du Danube “.
47Bordeaux s’affirme comme un des plus grands centres culturels et commerciaux de la Gaule.
Révolte de tribus bretonnes, dirigée par le Caluvellaunien Caratacus, contre l’interdiction qui leur est faite de porter des armes (47-51). 
Rome intervient (47- 48) et inaugure une politique de romanisation forcée. 
Prasutagus est imposé comme roi aux Icéniens (48-59). 
Camulodunum (Colchester) des Trinovantes est érigée en colonie romaine.
50La partie méridionale des îles britannique devient une province romaine (Colchester, Camulodunum).
Fondation de Londinium (Londres) entre 50 et 60 comme chef-lieu de Civitas à proximité d’un gué sur la Tamise. Elle a alors une vocation stratégique et commerciale, avant de devenir un centre politique au IVe siècle.
Etablissement définitif du limes sur le Rhin.
La colonie militaire de Colonia (Cologne) est promue au rang de cité.
Les troupes Romaines repoussent les Germains sur le Rhin. Fondation de la colonie de Trèves en Germanie. Londinium, vue du nord-ouest
5413 octobre : Début du règne de Néron comme empereur romain (fin en 68).
Agrippine gouverne par la terreur : Sa belle-soeur Domitia est mise à mort. Narcisse, secrétaire de Claude est exilé en Campanie puis mis à mort. Le jeune empereur se révèle un lettré, esthète, poète et musicien de talent. Conseillé par Sénèque et Burrhus, il améliore considérablement la législation et l’administration. Il réduit les impôts les plus impopulaires, verse une énorme somme à la ville de Rome, verse des pensions aux nobles et aux sénateurs peu fortunés. Sa mère, Agrippine, peu à peu écartée du pouvoir, s’offre à son fils (hypothèse assez peu crédible), ce qui stupéfie les Romains.
Sous Néron (54-68), Rome annexe Aden pour protéger la voie maritime Alexandrie-Asie et envoie deux centurions dans le sud de l’Egypte pour découvrir les sources du Nil et de nouveaux débouchés. Ceux-ci rapportent que beaucoup de villes sur le chemin de Méroé ont fait place au désert, et ajoutent que le pays leur semble trop pauvre pour valoir une expédition de conquête.
60Révolte de la reine des Icéniens Boadicée (Boudicca), au sud de la Grande Bretagne, à la suite de son humiliation (elle a été fouettée publiquement et ses filles ont étés violées). 
Camulodunum (Colchester), Verulamium (Saint Albans) et Londinium (Londres) sont pillées et incendiées par les rebelles. Des couches de matériaux calcinés ont été dégagés à Londres par les archéologues. Massacre de civils romains à Camulodunum et à Londinium. Répression par Suetonius Paulinus (60-61).
61Londres est détruite à la suite de l’échec d’un soulèvement contre Rome conduit par la reine Boadicée (Bodicea ou Bouddica) des Icenis. Après la répression, les Romains commencent un processus de romanisation de la Bretagne. Ils créent des villes romaines et y installent des structures administratives. Ils construisent un réseau routier.
63Fin de la Campagne d’Arménie. Paix entre Rome et les Parthes.
Attaqué par Vologèse, roi des Parthes, le gouverneur de Cappadoce, L. Caesennius Paetus, capitule à Rhandeia. La paix conclue en 63 reconnaît Tiridate, cadet de la dynastie parthe, comme roi d’Arménie sous le protectorat romain.
Couronné à Rome (66), Tiridate fait construire sa capitale Artachat par des artisans romains.
66Guerre des Juifs : Début de la révolte de juifs fanatiques, les Zélotes, contre les gouverneurs romains, véritables despotes, (fin en 70). En représailles, les légions romaines ont rasé Jérusalem, pillé et détruit le temple et crucifié des milliers de Juifs qui seront désormais interdit à Jérusalem sous peine de mort. 
Les chrétiens se réfugient à Pella. Révolte des Juifs en Egypte. 50 000 d’entre eux sont massacrés.
A la suite d’un accord, Tiridate Ier va à Rome et reçoit de Néron le bandeau royal d’Arménie.
Début des révoltes en Gaule (Vindex).
68Début de la révolte des Bataves (fin en 70)
Ouverture de la première école d’éloquence par Quintilien à Rome. 
Révolte de Vindex en Gaule et de Galba en Espagne. Julius Vindex, propréteur gaulois de la Séquanaise, se souleve contre Néron en faveur de Sulpicius Galba, légat d’Hispanie citérieure (mars). Les légions de Germanie acceptent de réprimer le soulèvement à la demande de Néron. Battu devant Besançon (mai) par le général Virginius Rufus, Vindex se suicide.
Une partie de l’empire reconnaît Galba, légat d’Hispanie citérieure, pour empereur. Le sénat et les prétoriens se rallient. Néron, proscrit par un décret public, s’enfuit hors de Rome, regagne la villa de son affranchi Phaon, puis se fait tuer par son secrétaire Epaphrodite (9 juin).
Locuste, l’empoisonneuse, est mise à mort. Galba est porté à l’empire par les prétoriens. Son expérience, son sens des affaires, ses qualités de soldat et d’administrateur semblent en faire l’homme de la situation. Mais la maladresse de ses premiers actes feront l’unanimité contre lui.
Pour assurer sa succession, Galba adopte Lucius Pison.
Guerre civile: Galba, Othon, Vitellius et Vespasien se disputent le pouvoir impérial à Rome. (fin en 69).
Les cavaliers Roxolans envahissent la Mésie, peut-être chassés par les Alains (hiver 67-68). 
Les Daces profitent de la guerre civile à Rome pour franchir le Danube à leur tour. D’autres Sarmates les suivent et sont vainqueurs du nouveau gouverneur Fonteius Agrippa (68-70).
692 janvier : Révolte des légions de Germanie, qui refusent de prêter serment à Galba. Elles proclament empereur leur général, Vitellius.
1er juillet : Les légions d’Orient proclame Vespasien empereur.
Galba et Lucius Pison sont massacrés au Forum par les prétoriens, frustrés des libéralités d’usage, dirigés par Othon, ancien gouverneur de Lusitanie. Othon est proclamé empereur (15 janvier). Othon, écrasé à Betriac, dans la plaine du Pô par Vitellius se donne la mort (avril).
T. Flavius Vespasien est proclamé empereur à Alexandrie alors qu’il dirigeait la guerre de Judée (1er juillet). 
Bataille de Crémone (octobre), remportée par les troupes de Vespasien. A Rome, le Capitole, où les partisans de Vespasien ont trouvé refuge, est incendié lors d’affrontements avec les Vitelliens. Vitellius, qui résiste encore à Rome est massacré par la foule le 22 décembre. 
Début du règne de Vespasien, empereur romain. 
Début de la dynastie des Flaviens (jusqu’en 96). Vespasien reste seul empereur. Sa tâche est immense. Il devra réprimer les révoltes en Gaule et en Palestine, restaurer l’autorité impériale, soumettre l’armée. A l’intérieur, il reprend la politique libérale d’Auguste et cherche à s’entendre avec le Sénat, qui est épuré et rénové (lex de Imperio). De nouveaux sénateurs sont recrutés dans l’aristocratie provinciale et italienne. 
Quarante mille hommes trouvent la mort à Betriac, certainement autant à Crémone. Suite à sa mise à sac pendant quatre jours, Crémone éprouve des difficultés à se relever malgré l’aide de Vespasien.
Révolte de Civilis (69-70). Sac de Flevum par les Canninéfates (août), déclenchant la révolte des Germains dirigés par le chef batave Julius Civilis, commandant de troupes auxiliaires et de la Gaule conduite par le Lingon Sabinus. 
Révolte en Bretagne contre la reine Cartimandua imposée par Rome. 
Révolte dans le nord-est de l’Anatolie.
70En Gaule, répression de la révolte de Civilis. Officier d’origine batave, il rallie à un soulèvement Classicus, Tutor et Sabinus qui proclament un Empire Gaulois. Vespasien envoie le général Petilius Cerialis qui écrase la rébellion à Trèves. Sabinus, chef des révoltés gaulois, et sa femme Eponine vivent cachés jusqu’en 79 avant d’être capturés et exécutés par les Romains.
71Début de la deuxième guerre de Grande Bretagne (fin en 84)
73Les Romains annexent la Petite Arménie.
76Le Pays de Galles est rattaché à Rome.
77Une escadre romaine, envoyée par Agricola, fait pour la première fois le tour de la Bretagne par le nord, découvrant les Orcades et les Shetlands.
78Le général romain Agricola est nommé gouverneur de Grande Bretagne (îles britanniques).
79Début du règne de Titus, empereur romain. (fin en 81) Pour ne pas déplaire au Sénat, Titus éloigne sa maîtresse juive Bérénice. Il couvre Rome de largesses. 
En Gaule, exécution de Sabinus et de sa femme Eponine. 
24 août : le Vésuve entre en éruption recouvrant les villes de Pompéi d’Herculanum et de Stabies sous de la cendre brûlante. 
Agricola soumet le nord de l’Angleterre (fin en 80).
81Début du règne de Domitien, empereur romain. (fin en 96) 
Domitien, frère de Titus, lui succède. Ce n’est pas un soldat, comme ses deux prédécesseurs. Son administration sera orientée vers le renforcement de la monarchie. En prenant le titre de Dominus, il scandalise l’aristocratie sénatoriale. La romanisation progresse dans les provinces, la vie municipale prend un large essor. De nombreux provinciaux, Espagnols, Gaulois, Africains, accèdent au Sénat.
83Julius Agricola continue la conquête de la Grande Bretagne et défait les Calédoniens de Calgacus au mont Graupius dans les Highlands. Selon Tacite, 10 000 Bretons et 360 Romains sont tués.
Domitien, vainqueur des Chattes, crée la province de Germanie Supérieure. 
Occupation permanente des champs Décumates.
Les Romains construisent un rempart, le “ Limes “, contre les Germains entre Rhin et Danube (550 Km une fois achevé). Il comporte à l’origine un léger clayonnage renforcé de bastions de terre, de tours en bois et de châteaux forts.
Les massifs allemands d’Odenwald et de Taunus sont rattachés à l’Empire romain.
84La Grande Bretagne devient province romaine jusqu’à la frontière de l’Écosse (Lowlands).
85Début de la Première guerre des Daces (fin en 88). Les Daces de Décébale, qui ont fondé un Etat puissant, franchissent le Danube durant l’hiver 85-86 et attaquent la Mésie dont il battent et tuent le gouverneur.
86Division de la Germanie en deux provinces.
Division de la Mésie en deux provinces pour organiser sa défense.
Désastre des légions romaines face aux Daces : Le préfet du prétoire Cornelius Fuscus lance une puissante offensive, qui tourne mal. Cerné dans la vallée de la Temes, il meurt avec toute son armée.
Rome doit payer tribut aux Daces en échange d’une vague reconnaissance.
87Début de l’apogée de la Dacie (Roumanie) sous Décébale. (fin en 106)
88Fin de la première guerre des Daces. Victoire de Tettius Julianus à Tapae sur les Daces, qui sont repoussés de l’autre côté du Danube. La capitale de Décébale, Sarmizegetusa, ne peut être prise.
89La révolte de Saturninus, légat de la Germanie supérieure, échoue.
Domitien terrorise l’aristocratie, ordonnant l’exécution de nombre de ses membres, accusés de trahison, et confisquant leurs biens, qui lui permettent de payer ses dépenses de plus en plus importantes. Les philosophes, les Juifs et les chrétiens, accusés de lèsemajesté, subissent le même sort. Les philosophes et les savants sont poursuivis à Rome comme ennemis de l’État.
Conquête et colonisation des “ Champs Décumates “, entre Rhin et Danube (89- 90). Des Gaulois pauvres y sont installés.
Campagnes danubiennes de Domitien (89-92). 
Echec contre les Iazyges et les Quades. 
Victoire du roi des Daces Décébale. 
Un traité sanctionne le statu quo. Décébale accepte de se reconnaître client de l’empire, mais omet de rendre les prisonniers et les étendards des légions.
Les Romains sont battus par les Germains marcomans.
92Les Germains marcomans sont battus par les Romains sur le Moyen Danube, mais ils ne sont pas entièrement soumis. (fin en 93)
96Début du règne de Nerva, empereur romain (fin en 98). 
Trajan, gouverneur de Germanie supérieure.
97Trajan (44 ans), gouverneur de Germanie supérieure, est adopté par Nerva et devient César (octobre).
Soulèvement militaire sur le Danube, à Viminacium, en Mésie supérieure, où sont impliqués des Suèves.
Une première bataille (celle de Tapae, Dion, 68, 8), s’engage contre la cavalerie dace ; les Romains ont des auxiliaires germains (le haut du corps nu). Des soldats apportent des têtes coupées à Trajan. 
Chrysostome, exilé par Domitien, apaise les mécontents.
9823 janvier : Début du règne de Trajan, empereur romain. (fin en 117).
Trajan (Ulpius Traianus) est le premier empereur né dans une province de l’empire (Italica, près de Séville). Brillant soldat et administrateur, il entre à Rome sans cérémonial et gagne la faveur de l’opinion. Continuant la politique d’Auguste, de Vespasien et de Nerva, il associe le Sénat au gouvernement. Il administre l’empire avec clairvoyance, surveille attentivement les finances. Les impôts, sans augmentation nouvelle, suffisent pendant son règne aux exigences considérables du budget. Les délateurs, instruments de la tyrannie de Domitien, sont expulsés.
Trajan, pour maintenir l’essor du port d’Alexandrie, fait rouvrir le canal Nilmer Rouge.
Sous Trajan, construction du limes entre Rhin et Danube.
101Début de la Deuxième guerre des Daces. (fin en 106).
Trajan quitte Rome le 25 mars, traverse le Danube et entre dans le Banat au printemps. Il doit se porter au secours des troupes de Mésie inférieures attaqués par les Daces et leurs alliés. Trajan est vainqueur à Tapae, sur la Bistra, en Dobroudja méridionale (automne). La rencontre n’est pas décisive.
Le roi des Daces Décébale dispose de 200 000 hommes. L’armée romaine, Sculptée par Apollodore de Damas, la Colonne Trajane est érigée en 113 apr. J.-C sur le forum de Trajan pour célébrer la conquête de la Dacie par cet empereur. A la base de la colonne, où se trouve le tombeau de Trajan, une inscription est gravée. renforcée au cours de la seconde guerre, dispose de 150 000 à 175 000 hommes.
L’expédition à été longuement préparée : percement d’une route à travers la montagne, creusement d’un canal pour contourner les chutes du Danube (100- 101), construction d’un pont sur le fleuve, de vingt piles de pierre, long de 1,2Km à Drobeta (103-105).
102Trajan progresse en Dacie méridionale par la vallée de l’Olt, prenant à revers la capitale Sarmizegetusa (été). Décébale, contraint à la paix à l’automne, préserve son pouvoir et la majeure partie de son royaume. 
Il reçoit le titre d’allié du peuple romain mais doit raser ses fortifications, livrer ses machines et accepter la présence d’une garnison romaine dans sa capitale.
Le Banat est annexé à la Mésie. Trajan, de retour à Rome, reçoit les honneurs du triomphe et le titre de Dacique (décembre).
105Seconde Guerre de Trajan en Dacie (105- 106). Décébale ouvre les hostilités. Trajan quitte Rome le 4 juin, repousse une offensive dace sur le bas Danube, entre en T r a n s y l v a n i e , probablement par le col de Tour-Rouge, tandis que, parti du moyen Danube, ses lieutenants s ’ a v a n c e n t simultanément par l’ouest. Trajan assiège Sarmizegetusa en été. La ville tombe, et Décébale est fait prisonnier.
Construction du limes de Dacie : limes des monts Meszes au nord-ouest (mur de pierre, palissades, retranchements, tours de bois à fondation de pierre, château forts en arrière) ; limes fluvial du Szamos au nord ; limes des Carpates (forts barrant les routes d’invasions) ; ligne de la Temmes à l’ouest, ligne de l’Aluta à l’est. L’annexion de la Dacie apporte beaucoup d’or à Rome, ce qui permet de rétablir les finances.
106La Dacie devient une province romaine. 
La cité de Pétra est conquise par l’empereur romain Trajan. 
Rome mène une guerre victorieuse contre les principautés romaines d’Arabie.
La province romaine d’Arabie est fondée.
Les Romains pour consolider leur implantation sur le bassin danubien procèdent à des transferts massifs de population.
111Trajan fait construire en Arabie Pétrée une route fortifiée reliant Damas, Pétra et Gésara.
114Osroes, le roi des Parthes, détrône le roi d’Arménie, un vassal des Romains, et le remplace par son neveu Phartamasaris.
Trajan déclare alors la guerre aux Parthes et occupe l’Arménie avec l’aide du peuple de Colchis du Caucase.
Il conquiert également la Mésopotamie du Nord (114-117).
Les expéditions contre les Parthes coûtent très cher en homme et en or, sans être d’aucun intérêt économique.
116Trajan prend Ctésiphon, la capitale des Parthes,ainsi que Séleucie et atteint le Golfe Persique. L’Arménie, la Mésopotamie deviennent des provinces romaines. 
L’Empire romain est à son extension maximum, de l’Atlantique au Golfe Persique.
Parthamasparthes, un vassal de Rome, est installé par Trajan comme roi des Parthes et prend le titre de Parthicus. Trajan s’empare du trône royal de Perse, que les Parthes ne cesseront de réclamer.
117Massacre des Juifs de Cyrène et d’Égypte sous Trajan.
Une insurrection générale éclate en Mésopotamie : Séleucie, Nisibe, Edesse chassent leurs garnisons ; une légion romaine est entièrement détruite. Trajan réprime le mouvement, mais doit faire des concessions. Sans renoncer à ses annexions en Mésopotamie, il reconstitue un royaume parthe diminué en territoire et placé sous la suzeraineté romaine.
Les Juifs de Chypre sont interdits de séjour sur l’île.
Echec du siège de Hatra en Syrie par Trajan.
Trajan, sur son lit de mort, adopte Hadrien et le désigne comme son héritier. Il meurt à Sélinonte de Cilicie lors de son retour de la guerre en Orient.
Début du règne d’Hadrien, empereur romain. (fin en 138).
Hadrien, Espagnol comme Trajan, est un excellent officier qui a accomplit une brillante carrière. S’est surtout un homme cultivé et un administrateur qui inaugure un gouvernement civil, abandonnant la politique de conquête de son prédécesseur pour consolider l’empire.
Hadrien signe un traité avec les Parthes et abandonne la Mésopotamie, l’Arménie et l’Assyrie pour rétablir la paix aux frontières de l’empire.
Les grands officiers de Trajan, opposés à cette politique, se compromettent dans le “ complot des consulaires “, et seront exécutés en 118.
Les attaques répétées des Sarmates provoquent une tentative de soulèvement des Daces soumis (117-118).
121Hadrien inspecte les provinces (121- 126) : Espagne (121-122), Bretagne, Germanie, Gaule.
Renforcement du limes du Rhin.
L’enrôlement des unités, légions et corps auxiliaires de l’armée impériale se fait désormais strictement au niveau local, non seulement dans les provinces où ils tiennent garnison, mais au sein des agglomérations civiles annexées aux camps des frontières. Cette transformation entraîne la fixation des armées provinciales et la disparition de leur mobilité primitive.
122Début de la construction du mur d’Hadrien ou des Pictes en Ecosse marquant la limite septentrionale de l’Empire romain. (fin en 127)
Hadrien renonce aux territoires conquis en Écosse.
123Par un traité signé entre Hadrien et le roi des Parthes, Osroes, l’Arménie a un roi arsacide sous la protection de Rome.
129Construction à Lambèse d’un camp de défense de la Numidie par les légions romaines.
132Début, en Judée, de la révolte de Bar Kochba (Bar-Kokheba, “le fils de l’étoile”) qui va durer trois ans. Son échec, en 135, marque le début de la Diaspora pour les Juifs.
L’intention probable d’Hadrien de faire de Jérusalem une cité dédiée à Jupiter Capitolin provoque une révolte en Judée dirigée par Simon dit Bar Kochba, salué comme le Messie (132-135). Les Juifs chrétiens refusent de se joindre aux révoltés. Ils sont traités avec mépris et sévérité.
La Xe légion doit évacuer Jérusalem et se replier sur Césarée. Les Juifs entrent dans la ville et réinstaurent le système des sacrifices. Ils frappent des pièces de monnaie pour célébrer cette libération. La XXIIe légion, qui s’est avancée à l’intérieur du pays depuis l’Egypte, est complètement anéantie.
134Arrien, le gouverneur romain de Cappadoce, repousse une attaque des Alains, pasteurs nomades de la Russie du Sud-Est.
135Fin de la révolte de Bar-Kokheba en Judée (été). Ce dernier est tué à Béthar dans la forteresse où il s’était réfugié. Les juifs sont de nouveau dispersés dans tous l’empire romain.
Nouveau sac de Jérusalem, qui est remplacée par une colonie romaine de vétérans (Aelia Capitolina). Un autel à Jupiter est érigé à l’emplacement du Temple. Les Juifs sont interdit de séjour dans la région autour de la ville.
136G u e r r e contre les S u è v e s . 
Une nouvelle conspiration impliquant des sénateurs est démasquée. Hadrien adopte L. Ceionius Commodus et lui confère le surnom de César, désormais lié à la personne de l’héritier présomptif. Hadrien chasse les Juifs de Judée.
La province devient Syrie-Palestine. Pendant la répression de la révolte juive, les Romains ont pris 50 forteresses, détruit 985 villages, tué 580 000 Juifs (chiffres probablement fortement exagérés) dans des escarmouches ou des batailles en plus des innombrables membres de la population victime des famines et des épidémie où brûlés dans l’incendie de leur maison. Les légions ont souffert de pertes très lourdes.
138Début du règne d’Antonin, empereur romain. (fin en 161).
A sa mort (10 juillet), Hadrien laisse l’empire en paix et en sécurité. Le Sénat, écarté du pouvoir pendant son règne, prétend lui refuser l’apothéose. On parle même de la déclarer tyran et d’annuler ses actes.
Antonin, issu d’une famille nîmoise, mais né à Lanuvium, dans le Latium, adopté par Hadrien, est chargé de préparer la transition, en adoptant à son tour les fils d’Aelius César, Lucius Verus et Marc Aurèle. Il doit intervenir pour sauver la mémoire de son père adoptif. Le Sénat renonce à son attitude.
Antonin, respectueux des traditions, sans rien sacrifier à la puissance impériale, se rapproche du Sénat en faisant des concessions. Par exemple, il supprime les consulaires italiens imposés par Hadrien. Il maintient cependant les réformes concernant le Conseil impérial et l’ordre équestre. Il s’attache à réduire les dépenses publiques. L’empire connaît 23 ans de paix et de prospérité.
139Marc Aurèle est surnomé César. Il épouse Faustine, fille d’Antonin.
140Antonin le Pieux attribue un roi aux Quades, qui deviennent alliés et clients de Rome.
142Une révolte contre la domination romaine éclate dans le Yorkshire parmi les Brigantes, la tribu la plus nombreuse en Grande Bretagne.
L’empereur Antonin le Pieux construit entre le Forth et la Clyde un second mur, qui double celui d’Hadrien, pour conforter sa domination face aux révoltes et aux invasions venues d’Écosse.
143Le gouverneur romain de Grande Bretagne Quintus Lollius Urbicus étouffe la révolte des Brigantes dans le Yorkshire.
Urbicus fait construire le mur d’Antonin au Nord du mur d’Hadrien.
144Début des campagnes de l’armée romaine en Mauritanie.> fin en 152.
145Troubles en Maurétanie (145-150). Les Berbères des Aurès se révoltent, et des troupes romaines sont envoyées dans la région.
150Les Germains de l’est se dirigent vers le sud (Carpates et mer Noire). 
L’armée romaine compte 400 000 hommes. Dix légions (55 000 hommes) et 140 unités auxiliaires (80 000 hommes dont la moitié en cavaliers) sont basés dans les Balkans et les régions danubiennes, 50 000 légionnaires et auxiliaires en Bretagne, 45 000 en Germanie, 20 000 hommes en Egypte, 10 000 en Afrique et Numidie. 
Les Huns, successeurs des Xiongnu de Tche-tche (ou les peuples chassés par eux), sont établis selon Ptolémée sur la basse Volga. Selon les chroniques bulgares, Avitoxol aurait été leur roi.
152Fin des campagnes régulières depuis 144 de l’armée romaine en Maurétanie.
154Sous la menace des Alains du Caucase, le royaume du Bosphore et les cités grecques de la Mer Noire se tournent vers Rome pour demander sa protection.
161Début de la guerre des Parthes. (fin en 166)
Début du règne de Marc Aurèle, empereur romain. (fin en 180)
Lucius Verus, coempereur (161-169). Marc Aurèle, Espagnol d’origine comme Trajan et Hadrien, n’a derrière lui ni carrière de soldat ni passé d’administrateur. Stoïcien, disciple d’Epictète, c’est toutefois un homme d’action énergique. A l’intérieur, il suit la politique de son prédécesseur et entretient de bonnes relations avec le Sénat. Législateur, il s’efforce de faire pénétrer les principes nouveaux de moralité et d’humanité, notamment en faveur des femmes et des esclaves.
Mur d’Adrien. D’une longueur de 120 km. Construit par des légionnaires qui y laissèrent des inscriptions à intervalles réguliers. Il avait une hauteur d’environ 4 mètres 
Marc Aurèle hérite d’une situation économique assez mauvaise due à lenteur des réformes initiées sous Hadrien et aggravée par les menaces des Barbares et les épidémies. Il tente de ne pas accroître les charges de ses sujets mais ne se penche pas sur le sort des plus pauvres.
162Le roi des Parthes Vologèse III envoie son général Chosroès en Arménie et envahit la Syrie romaine.
Le gouverneur de Cappadoce, M. Sedatius Severianus est écrasé à la bataille d’Elégéia.
Le co-empereur Verus débarque en Syrie à la tête d’une armée pour affronter les Parthes. Il est aidé dans cette tâche par ses légats Statius Priscus et surtout Avidius Cassius qui s’empare trés vite de la direction réelle des opérations tandis que Verus se signale par ses débauches et son faste.
163Avidius Cassius vainc les Parthes en Arménie.
Après avoir détruit la capitale arménienne Artaxata, Statius Priscus en reconstruit une nouvelle à Valarshapat. Statius Priscus, le gouverneur romain de Cappadoce, expulse les Parthes d’Arménie et installe Arsacidus Sohaemus, protégé de Rome, sur le trône.
164Le gouverneur de Syrie, Avidius Cassius, un des généraux de Verus traverse l’Euphrate et envahit le territoire parthe. Il prend Nisibe, Séleucie et Ctésiphon en 164-165.
Séleucie du Tigre est détruite. Avidius Cassius est contraint à la retraite par une épidémie de variole. Il installe une garnison de Palmyréniens à Doura- Europos, sur l’Euphrate (164-256).
Construction d’un limes fluvial sur le haut Tigre.
165En Écosse, à la suite de nouvelles agressions de la part des Brigantes, les Romains abandonnent le Mur Antonin et se replient sur le Mur d’Hadrien.
Le philosophe Justin de Naplouse est exécuté à Rome comme chrétien.
Les Romains établissent une garnison à Doura Europos sur l’Euphrate, un point de contrôle pour la route commerciale vers le Golfe persique.
Avidius Cassius prend Nisibis et conquiert le nord de la Mésopotamie. Sac de Séleucie du Tigre par Avidius Cassius.
166Fin de la guerre des Parthes. Les Parthes abandonnent l’Arménie et la Mésopotamie occidentale, qui passent sous protectorat romain.
Triomphe de Lucius Verus. La peste (petite vérole ?), venue d’Orient se propage dans tout l’empire et persiste une vingtaine d’années.
Début de la guerre des Marcomans. (fin en 180) Les Lombards pénètrent en Pannonie. Ils sont rapidement réduits par l’armée romaine.
167Les Marcomans (Bohême), les Iazyges (Hongrie) et les Quades (Moravie), après avoir dévasté la Transdanubie, la Styrie et la Carniole, franchissent les Alpes, pénètrent en Italie du Nord et détruisent la ville d’Opitergium (Oderzo), en avant d’Aquilée. Marc Aurèle, au prix de gros sacrifices en hommes et en argent, passe à l’offensive.
Pour financer la guerre, Marc Aurèle a recours à l’emprunt forcé et fait vendre aux enchères les objets précieux du garde meuble impérial.
Campagnes romaines en Germanie (167- 180).
Des Germains dévastent les Balkans et saccagent le sanctuaire d’Eleusis, près d’Athènes.
Expédition de Lucius Verus au coeur du territoire Parthe.
Ramenée par l’armée de Verus, la peste fait des ravages à Rome.
169Les Barbares sont repoussés à la frontière du Danube par Marc Aurèle (169-175).
Les Romains s’avancent au-delà du Danube jusqu’au Hron auprès duquel Marc Aurèle commence à écrire en grec ses Pensées (171).
La Rhétie et la Norique deviennent des provinces prétoriennes à une légion (25 000 hommes).
Lors des guerres danubiennes, faute d’effectif suffisant, l’armée romaine (en théorie 400 000 hommes) enrôle des gladiateurs, des esclaves et même des pillards de Dalmatie et de Dardanie.
171Raid des Maures du Rif en Bétique, dans le sud de l’Espagne (171-172).
172Miracle du 11 juin en Moravie : l’armée étant encerclée par les Quades alors que la chaleur était insupportable, un violent orage emporte les ennemis dans un torrent de boue et rafraîchit les légionnaires assoiffés.
177Deuxième guerre de Marc Aurèle et Commode contre les Quades et les Marcomans (177-180).
Septime Sévère, iuridicus en Espagne. Raid des Maures du Rif en Bétique (177- 178).
179Marc Aurèle chasse définitivement les Marcomans de l’empire. Il renforce la frontière. Pour repeupler et reconstruire la Pannonie dévasté, Rome fait appel pour la première fois à des colons germains.
Marc Aurèle décide la formation de deux nouvelles provinces, la Marcomanie, à l’ouest, la Sarmatie à l’est, qui incorporent la Bohême et poussent la frontière de l’empire aux Carpates. Emporté par la peste en 180, il ne pourra mettre ses projets à exécution.
180Début du règne de Commode, empereur romain, agé de 19 ans. (fin en 192).
De santé mentale fragile, influencé par le préfet du prétoire Sex. Tigidius Perennis puis par l’affranchi Cleander, son règne sera tyrannique et sanguinaire. L’aristocratie sénatoriale, décimée et bafouée, à recours à des conspirations qui toutes échouent.
Le règne de Commode correspond aux premières marques visibles de l’épuisement de l’Empire. Il favorise la plèbe et l’armée et dépenses des sommes considérables en donations et en distributions frumentaires. Il veille au ravitaillement de Rome en instituant un édit du maximum pour stabiliser les prix, après avoir laissé massacrer les responsables de l’annone par la Ruines de Doura-Europos foule. Il cherche également à augmenter l’afflux de blé africain en remplacement du blé égyptien qui vient à manquer.
Fin de la guerre des Marcomans.
Rome interdit une bande riveraine du fleuve de 7 km de large aux peuples danubiens.
Installation des Goths sur les rives de la Mer Noire.
187Albinus défait la tribu germanique hautement organisée des Chatti (Chattes) qui contrôlent la région de l’Agri Decumates comprenant la Forêt-Noire.
192L’empereur Commode est assassiné dans son bain le 31 décembre. Commode est empoisonné puis étranglé dans la Domus Vectiliana, villa impériale sur le Caelius, à Rome sur ordre de sa maîtresse Marcia et du chambellan Eclectus, soutenus par le préfet du prétoire Q. Aemilius Laetus. Les conspirateurs, craignant la réaction du peuple, et devant l’absence de successeur désigné, cachent momentanément sa mort. C’est seulement après l’acceptation du préfet Pertinax que la mort de Commode, attribuée à une attaque d’apoplexie, est annoncée au public. Guerre civile dans l’Empire romain (192-193).
Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.